J'ai des choses à vous présenter mais je suis très en retard dans la prise de photos et les poster sur le blog. 

Aujourd'hui je vous montre ce qui m'a le plus occupé ces derniers temps : ma tenue pour le mariage d'une collègue (à qui je dédie cet article d'ailleurs).

J'ai fait un ensemble robe + boléro.

Le boléro d'abord (réalisé depuis mai... hum hum....) : 

Je l'ai cousu parce que le mariage se déroulait dans une synagogue (je suis déjà entrée dans la synagogue de la rue Copernic à Paris lorsque j'étais à la Croix-Rouge Française en tant que secouriste bénévole mais celle de la rue des Tournelles, toujours à Paris, est superbe soit-dit-en-passant ! Très photogénique, j'ai regretté de ne pas avoir pris mon réflex pour aller choper les petits détails du plafond et des boiseries).

C'est un patron Burda que j'ai depuis longtemps. Très facile à faire et surtout très rapide. Il est très sayant avec toutes les pinces dans le dos et aux manches. 

Le tissu est un polyester à 2,50€/m trouvé lors d'une journée mère/fille à Roubaix (journée idyllique comme nous en avons rarement ma mère et moi, seules sans mon boulet ma puce).

Boléro patron Burda n°B-7686 en taille 42

Tissu polyester, Atmosphère à L'Usine Roubaix

 

Là où j'ai eu le plus de galères c'est pour la robe. Initialement, ça ne devait pas du tout être ce modèle... Comme d'habitude j'avais choisi un modèle qui ne va pas du tout mais du tout avec ma morphologie (snif). J'avais voulu faire un modèle assez rétro style années 50/60 avec une jupe très (trop) ample pour moi.

Il a donc fallu que je revois ma copie. J'ai cherché dans mes patrons ce qui pourrait convenir parce que j'avais acheté tous mes tissus en fonction de la robe imaginée : polyester pour la doublure, dentelle pour le corsage et mousseline de soie pour la jupe. Et j'ai pensé à la robe La Parisienne de Louis Antoinette. J'étais sûre de pouvoir utiliser tous les tissus choisis (même si j'ai envoyé Mister R. chez Bennytex pour me reprendre de la mousseline).

Sauf que.... Il a fallu que je la retravaille, enfin surtout la jupe. Il y a en tous 8 plis + 8 pinces. J'ai eu beau reprendre mes mesures, heureusement que j'ai eu la présence d'esprit de faire une toile avant de me lancer !!!!! J'ai été obligée d'enlever toutes les pinces pour pouvoir entrer dans la jupe et même malgré ça, il a fallu que j'agrandisse le patron de la jupe pour être à l'aise dedans !!!! Bon vous allez me dire que les pinces sont aussi faites pour ça : les faire sauter quand il y en a besoin mais bon... 

Du coup après m'être pris la tête sur la jupe (oui parce que c'est pas comme si je n'avais eu qu'un seul tissu à gérer... Tant qu'à faire j'en ai eu 2 et en plus un tissu dit "vivant" j'ai nommé la mousseline de soie). Je me suis attaquée au corsage avec la dentelle. Aaaaah je l'aime cette dentelle. Je suis allée chez Dreyfus au Marché Saint-Pierre et c'est de la dentelle de Calais s'il vous plaît (cocorico, Made in Calais directly). J'ai eu un coup de coeur et le vendeur a été de très bons conseils (et m'a fait un petit cadeau en prime chuuuuuuut). Mais les gouttes ont coulé de mon front quand même quand je l'ai coupé.

J'ai même poussé le vintage jusqu'à ressortir le collier de perles de ma mère !  

 

Modèle "La Parisienne" de Louis Antoinette

Dentelle de Calais, Dreyfus au marché Saint-Pierre

Mousseline de soie, Bennytex

Doublure polyester, Atmosphère

 

 

Pour parfaire la tenue, j'ai voulu coudre le sac assorti (femme jusqu'au bout). J'ai utilisé le patron Cachôtin de Sacôtin. C'est super bien expliqué (tous les tissus nécessaires sont détaillés) et il a le mérite d'être gratuit ! Profitons-en. J'ai voulu reprendre les mêmes teintes voire les mêmes tissus et je suis très contente du résultat. J'ai donc pu utiliser des chutes de la doublure et de la dentelle.

J'ai opté pour 2 marnières de le porter (en fonction du moment je pouvais choisir) : en bandoulière et porté main. Il aurait mérité dêtre un peu plus rigide mais je pense que le thermocollant que j'avais à la maison n'est pas assez raide pour ce genre de projet (bon il a quand même une bonne tenue heureusement).

 

Modèle Cachôtin de Sacôtin

Simili cuir, Ma Petite Mercerie

Dentelle de Calais, Dreyfus au marché Saint-Pierre

Doublure, Atmosphère

Vous n'allez pas me croire... Mais je n'ai aucune photo portée... Je voulais pourtant en faire une même si je ne me montre jamais. Du coup je vous montre l'ensemble au complet mais sur le mannequin (jupe pas encore repassée et ourlet en attente).